Notre ami Alex-Affect a surpris tout le monde, son TFGA n°24 sera le dernier. Le thème lui correspond donc parfaitement : « La fin« . A vrai dire, il n’existe pas plus vague comme thème que celui-ci, alors il sera question de mêler jeu vidéo et fin. L’angle est multiple, cela tombe bien, je vais dégainer dans tous les sens comme dans Enter the Gungeon.

tfga n°24 gatling gull

Numéro 5

Je vais commencer par du classique. Parler de la fin d’un jeu vidéo qui m’a marqué. J’aurais pu évoquer le dernier Uncharted, il a surpris tout le monde, la fin du jeu ponctuait d’une belle manière toute la maturité dans l’ultime travail de Naughty Dog. Néanmoins, celle qui m’a le plus marqué, celle qui est restée en mois depuis des années, c’est celle de Streets of Rage premier du nom. Et c’est Mother Russia Bleeds qui me l’a déterré des sept cieux. Je me souviens qu’un bug me faisait toujours chier, il nous forçait à accepter le marché du boss final et c’est reparti pour le NG+. C’est pas beau comme Numéro 5, cela tombe bien, ce n’est pas le but.

Numéro 4

La fin de mes sessions en multi.

Il y a quelques années encore, je me dirigeais direct vers le multijoueur, j’enchaînais le scoring pour être dans les premières places au monde sur certains jeux. Désormais, je m’en tiens au strict minimum. Je trouve que le multijoueur ne se réinvente jamais, qu’on fait la même chose depuis des années mais que seule l’étiquette change sur le CD inséré dans la console. Pour le coup, ce numéro 4 aurait pu être mon numéro 1 mais cela change rien, vous lirez les 5, du moins j’espère.

Numéro 3

La fin d’une époque

Parce que je suis un vieux con. Parce que le marketing nous a habitué à gober la pilule, car c’est devenu la norme. Parce que les jeux non-terminés, parce que les season pass développés en même temps que le jeu en lui-même, parce que les nouveautés sont en grande majorité chez les indés, parce que la fainéantise pullule dans tous les secteurs de l’industrie, parce que je m’en branle de votre 4K ou vos consoles améliorées. Donnez-nous des jeux.

Numéro 2

Le but n’est pas la fin mais le chemin

Parce qu’il demeure des jeux que j’ai pas envie de finir, non pas parce qu’ils sont nuls mais parce qu’ils proposent une expérience qui me plait sur la durée. J’ai plus de 100 heures de jeu sur Fallout 4 et j’ai arrêté de suivre la quête principale, je fais les DLC et j’explore toute la map. The Witcher 3, j’ai fait une pause mais je sais que je le reprendrai. Pareil Metal Gear Solid V, Dragon Quest VII récemment et j’espère en trouver d’autres dans les mois à venir. J’aime déjà les fins que j’espère ne jamais découvrir.

Numéro 1

Joker.

Parce que je refuse de donner une fin au TFGA n°24 et à ton concept simplement.

Puis j’ai du retard sur d’autres et j’espère que tu feras partie du numéro 2. Certes le temps me manquait mais je ne clorai pas cette aventure mon cher Alex, je la mettrai en suspens. Et j’espère que toute la communauté continuera d’être active, quitte à ce que tous platinent TFGA.

the end

Publicités